Lors des Sweden Innovation Days 2022, la cartographie des startups en IA a été présentée une nouvelle fois.

Cette dernière regroupe les meilleures entreprises d’intelligence artificielle sur le territoire européen. Et nous sommes ravis qu’Hyperlex en fasse partie !

Dans cet article, on vous fait découvrir les objectifs, les critères de sélection et les différents projets de chaque pays participant à cette cartographie.

La cartographie européenne des startup en IA 2022 : 5 points à retenir

C’est quoi la cartographie européenne des startup en IA ?

Porteuses d’innovation, les startups sont les premières à investir l’intelligence artificielle. Mais face aux États-Unis et à la Chine, l’Europe semble être un peu en retard dans ce domaine. 

Pour autant, les entrepreneurs européens ne manquent pas de capacité d’innovation. Ce qu’il leur faut, c’est une plus grande visibilité, à la fois à l’échelle nationale, européenne et mondiale. Et c’est justement le rôle de la cartographie des startups en IA. 

💭 Bon à savoir : À l’origine, cette démarche a été lancée par la France, la Suède et l’Allemagne pour promouvoir leurs jeunes pousses. Mais face au succès de ce programme innovant, d’autres pays rejoignent l’European startup IA landscape. Pour l’année 2021/2022, les Pays-Bas et la Norvège participent également à ce projet.

 

Pourquoi créer une cartographie européenne des startups ?

La cartographie européenne des start-ups en IA a des avantages pour les entreprises, les jeunes pousses. Et bien sûr, pour l’économie européenne dans son ensemble. 

🔷 Pour l’économie européenne 

L’objectif de la cartographie européenne des start-ups est de promouvoir les entreprises innovantes qui agissent à l’échelle européenne. 

En mettant en avant ces jeunes sociétés, l’idée est de démocratiser le recours à l’intelligence artificielle. Et ce, pour tous les acteurs de l’économie (grands groupes, PME, institutions publiques, …). 

Ce faisant, la cartographie permet d’accélérer la croissance d’un écosystème basé sur l’IA. Et ça, c’est bénéfique pour l’économie du vieux continent qui retrouve sa compétitivité à l’échelle mondiale.  

🔷 Pour les entreprises 

Vous l’aurez compris, la cartographie se présente comme une plateforme réunissant les meilleures start ups européennes. 

Ainsi, les entreprises souhaitant développer leur projet grâce à des solutions d’IA peuvent trouver facilement la startup qui répondra à leurs besoins. Il leur suffit d’accéder à cette grande base de données pour avoir connaissance de l’ensemble des acteurs européens spécialisés en intelligence artificielle👉 Retrouvez-la ici !

Et surtout, la cartographie présente uniquement les jeunes pousses validées et approuvées par de grandes institutions nationales et européennes. Les entreprises faisant appel à ces startups auront alors la garantie de développer des partenariats avec des acteurs de confiance. 

🔷 Pour les startups 

Pour les startups, la cartographie est une manière de booster leur visibilité. Elles peuvent ainsi trouver des clients sur tout le continent, se différencier de leurs concurrents, accéder à des financements, etc. 

Mais avant de bénéficier de tous ces avantages, encore faut-il être sélectionné. 

Quels sont les critères de sélection ?

La cartographie regroupe les meilleures entreprises promouvant l’intelligence artificielle. Mais attention, car toutes les startups en IA ne peuvent prétendre en faire partie. 

En France, plusieurs critères de sélection permettent d’intégrer la cartographie européenne : 

  • Avoir son siège social en France ; 
  • Avoir été créé depuis moins de 10 ans, ou utiliser l’IA depuis moins de 10 ans ; 
  • Avoir au moins deux salariés  ; 
  • Développer une technologie d’intelligence artificielle ou développer une solution dont le critère différenciateur est l’intégration de l’IA. 

Après avoir remplir ces 4 critères, les jeunes entreprises peuvent postuler pour intégrer cette plateforme d’innovation. 

Mais avant cela, elles seront examinées par un comité d’expert composé de diverses entités. En France, ce comité réunit la gendarmerie nationale, BPI France, le pôle Systematic ou encore Docaposte. 

Sur 150 demandes, moins d’une centaine sont approuvées par ces institutions. 

Quels sont les projets de chaque pays ? 

Chaque pays développe son propre programme accélérateur de startups. Nous allons d’abord nous consacrer à celui de la France, avant de voir les projets des autres pays participants. 

Focus sur Hub France IA 

Hub France IA est une association à but non lucratif qui regroupe les meilleures start-ups françaises en matière d’intelligence artificielle. 

L’idée est d’accélérer l’utilisation des technologies IA au sein des institutions nationales et des entreprises. 

À cette fin, Hub France IA mène plusieurs actions : 

  • encourager le partage d’expérience entre les différents acteurs (avec plusieurs niveaux de maturité) ; 
  • apporter une assistance aux entrepreneurs pour le montage de projet ;
  • renforcer la filière IA en France et en Europe. 

Grâce à ces différentes actions, Hub France favorise le développement de projets IA. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le succès est au rendez-vous. 

Et pour cause, en cette année 2021/2022, pas moins de 246 startups innovantes ont été sélectionnées par un comité d’expert. 

Parmi elles, on retrouve une grande majorité de solutions dans les domaines de la santé et du social (32 % du total des startups sélectionnées). Viennent ensuite les secteurs de la sécurité (dont la cybersécurité) et du marketing. 

Par ailleurs, plus de la moitié sont de très jeunes entreprises, avec une existence de moins de 5 ans.

💪 Parmi toutes ces startups, Hyperlex est également présente. Nous proposons une solution visant à simplifier les processus contractuels des entreprises. Et ce, grâce à l’aide de l’intelligence artificielle. Intéressé ? 👉 Téléchargez notre brochure ici !

 

Les autres projets par pays 

Allemagne 

Avec Hub France et Ignite Sweden, Applied AI by UnternehmerTUM est l’un des fondateurs de la cartographie européenne des startups en IA. 

À l’origine, l’objectif de cette association à but non lucratif est d’accompagner le pays dans l’utilisation de l’intelligence artificielle. Progressivement, il s’agit d’inciter toutes les entreprises (secteur public ou privé) à profiter des bienfaits de l’innovation IA. 

Suède 

La Suède compte deux plateformes d’intelligence artificielle : 

  • Ignite Sweden : ce programme vise à favoriser les mises en relation entre les entreprises utilisatrices d’IA et les startups innovatrices. 
  • Ai sweden : il s’agit du centre national suédois. Il a pour objectif de promouvoir l’utilisation de l’intelligence artificielle à l’échelle de toute la société (individus, entreprises, gouvernement, associations, …). 

Norvège et Pays-Bas : les nouveaux arrivés 

Pour l’édition 2021, 127 startups en provenance des Pays-Bas font leur apparition au sein de la cartographie européenne. Plus précisément, ce sont les jeunes pousses sélectionnées par le programme NL AI. Il s’agit ici d’une collaboration public-privé ayant pour objectif d’accélérer les initiatives en matière d’IA. 

La Norvège est également en passe d’intégrer la cartographie des startups en IA. Ce pays compte deux entités agissant pour le développement de l’intelligence artificielle : 

  • Norwegian Artificial Intelligence Research Consortium (NORA) ; 
  • Norwegian Open AI Lab (NAIL). 

Tous ces programmes participent à la démocratisation de l’intelligence artificielle, à la fois dans nos économies, nos entreprises et nos vies quotidiennes. 

 

Vous souhaitez savoir comment l’intelligence artificielle révolutionne la gestion contractuelle ?
Je regarde le webinar

 

A lire aussi :