Alexandre Grux, CEO et co-fondateur d’Hyperlex, reçu par Arnaud Dumourier dans Lex Inside le 29 mars dernier. Il nous parle de digitalisation des processus juridiques, un sujet bien connu des directions juridiques, pourtant pas toujours facile à appréhender. Pour découvrir l’interview, c’est à voir en vidéo (à partir de 7:40) ou à lire ci-dessous.

A.Dumourier : Qu’est-ce qu’Hyperlex ?

A.Grux : L’avantage chez Lex Inside, c’est que je ne vais pas avoir besoin d’expliquer à quel point les processus contractuels en entreprise peuvent être longs, complexes et engageants en terme de coûts et de risques pour tous les collaborateurs. La mission chez Hyperlex, c’est justement que ces processus soient plus simples, plus rapides et mieux maîtrisés. Concrètement, on va présenter une solution clé en main, qui va permettre de gérer le cycle de vie des contrats, donc leur rédaction (par exemple on va pouvoir automatiser les modèles de contrats), leur validation et leur négociation (par exemple on va pouvoir personnaliser les circuits d’approbation en fonction des caractéristiques du contrat), ainsi que leur suivi dans le temps (avec des rappels d’échéances, des jalons clés du contrat).

J’en profite aussi pour mettre l’accent sur une force majeure d’Hyperlex, l’intelligence artificielle. On a beaucoup parlé de nous autour de ce thème et pendant la pandémie typiquement, les équipes juridiques ont dû aller chercher des informations très précises dans leurs contrats (clauses de force majeure, pénalités…). Elles ont perdu énormément de temps à analyser des milliers de contrats. Justement, avec notre solution, ces étapes sont extrêmement simplifiées. C’est un simple moteur de recherche mais tout est déjà pré-identifié par l’IA

Comment est-ce possible ?

Ce sont des technologies de machine learning, c’est à dire que l’intelligence artificielle a appris à identifier ces clauses. Notre travail est justement d’anticiper ces risques pour que l’IA soit prête à identifier tous ces éléments-là quand les équipes juridiques vont en avoir besoin.

Comment accompagnez-vous les directions juridiques ?

On parle d’outil, nous sommes un éditeur de logiciel, mais les processus contractuels sont très transverses, ils impliquent beaucoup d’équipes et en fait on ne peut pas se contenter de fournir un outil. On est obligé d’accompagner les équipes dans la transformation de leurs processus internes, qui peuvent être à ajuster par exemple, en fonction des équipes, des organisations.

Par ailleurs, ces outils sont souvent le premier équipement technologique d’une direction juridique donc il y a un peu d’appréhension. Il faut les accompagner en formation et en réassurance, vis-à-vis des autres équipes aussi, pour le permettre d’en faire un vrai succès !

Avez-vous constaté une accélération des processus juridiques en termes de digitalisation durant cette crise ?

Très clairement. Ce qu’on a observé au premier confinement, c’est d’abord le gel d’activité de nombreux processus contractuels, donc de nos clients. En revanche, au deuxième confinement, on a vu que les équipes avaient fait de vrais efforts pour que l’activité reprenne, qu’elle continue, et cela s’est observé notamment par de l’équipement en signature électronique et dans des outils comme Hyperlex qui vont justement permettre de fluidifier ces processus contractuels, quel que soit l’endroit où se situent les équipes.

Chez Hyperlex, cela s’est traduit par +60% de notre résultat au dernier trimestre 2020. Et cela continue en 2021.

Très significatif !

Très significatif oui, avec de belles marques qui nous rejoignent comme Société Générale, Crédit Mutuel Arkéa, Leroy Merlin, donc en plus des grands groupes qui s’engagent sur ces premiers équipements.

Quelles sont les perspectives de développement pour Hyperlex ?

Chez Hyperlex, toutes les équipes sont déjà hyper-fières d’être en hyper-croissance. Concrètement, Hyperlex c’est 8000 utilisateurs dans 20 pays, et on est utilisé dans 8 langues. C’est déjà une belle aventure à ce stade ! Et cela va se poursuivre par un développement continu de l’internationalisation de notre offre mais aussi par le recrutement de 13 nouvelles personnes cette année, notamment pour les équipes R&D. Il s’agit de continuer à développer notre offre notamment sur les sujets de rédaction de contrat, de négociation, qui sont, dans le contexte actuel, un vrai goulot d’étranglement pour l’efficacité des équipes.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur la solution ? C’est par ici 👇

Télécharger la brochure