Pourquoi mesurer la performance de sa direction juridique à l'aide de KPI ?

27 OCTOBRE 2020

Dans un précédent article, nous vous présentions les KPI juridiques et leurs bénéfices pour l’entreprise. Véritable atout des directions juridiques, une question persiste tout de même : pourquoi mettre en place des KPI au sein de son département juridique ? Avant de pouvoir prétendre à la mise en place de critères de performance efficaces, encore faut-il comprendre l’objectif poursuivi. Découvrez dans cet article pourquoi les KPI sont essentiels pour les directions juridiques.

mesurer performances direction juridique kpi

Des KPI juridiques pour mesurer sa performance

Les KPI (key performance indicator) sont les indicateurs de performance qui vont permettre de mesurer l’activité et ses résultats. Mais chaque entreprise, et même chaque service, a ses propres indicateurs définis par rapport à ses objectifs.

Avant même de définir des KPI, il faut s’interroger sur leur intérêt et leur destination voire leur destinataire ! Outre la question “pourquoi”, il faut aussi se demander “pour qui”. En effet, l’activité des collaborateurs diffère en fonction de leurs besoins et de leurs rôles dans l’entreprise. Si certains KPI juridiques sont destinés à la direction générale ou au département financier, par exemple pour mesurer la rentabilité, d’autres critères sont utilisés par le directeur juridique pour piloter les actions de son équipe et les juristes eux-mêmes vont gagner en clartés sur leurs actions grâce à ces données.

Une fois que vous avez en tête le ou les destinataires de vos indicateurs de performance, il ne reste plus qu’à définir vos objectifs. Cette étape est primordiale si vous ne souhaitez pas que vos critères soient contre-productifs ! En matière de KPI, le mieux est l’ennemi du bien. Extraire des chiffres par centaines, sans être capable de les faire parler et d’en tirer des conclusions concrètes ne sert à rien d’autre qu’à perdre du temps...

👉 Quels sont les différents objectifs d’une direction juridique ? Lire notre article : Les KPI : nouvel atout des directions juridiques

Pourquoi mettre en place des KPI pour la direction juridique ?

C’est une vraie question. En effet, la difficulté à mesurer la performance du métier de juriste repose sur son expertise (comme sa capacité à sécuriser les engagements de l’entreprise) et ses compétences comportementales (comme sa capacité à faire progresser le niveau de culture juridique en interne). La mesure de la performance de la direction juridique est un concept récent et parfois incohérent pour certains. Mais aujourd’hui, le juriste est un acteur business de l’entreprise qui doit prouver sa valeur ajoutée et démontrer ses résultats.

Rassurez-vous, les KPI sont loin de la théorie de Georges Orwell… Ils n’ont pas pour objectif de vous surveiller ou de vous espionner. Au contraire ! Ils sont là pour révéler toute votre importance. “La direction juridique est un centre de coût !” N’avez-vous jamais été confronté à cette remarque ? Grâce aux KPI, vous pourrez démontrer, avec des résultats chiffrés, la performance de votre département et votre contribution aux marges de l’entreprise. Par exemple, un cycle de vente raccourci grâce à un process contractuel fluide permet de réduire les retards de signature, de saisir davantage d’opportunités et d’accroître ainsi l’activité business. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Les KPI vont donc vous servir à rayonner dans l’entreprise. Il est important de communiquer en interne : informer les autres départements de vos performances, du nombre de sollicitations hebdomadaire, de dossiers traités, de contrats signés, des montants de recouvrement de créances, etc. Il est parfois difficile de se rendre compte de la charge de travail des juristes. Dans ce cas, il n’y a rien de plus parlant que les chiffres ! Valorisez votre département en montrant votre production et en exprimant son impact business.

On utilise le tableau de bord statistique pour quantifier l’activité et emporter la conviction des décideurs, par exemple pour justifier un recrutement. Les chiffres, c’est ce qu’il y a de plus parlant.

Benjamin Moutte, Directeur juridique chez Rakuten France, client Hyperlex

Naturellement, les KPI juridiques ne sont pas utiles qu’à des fins de reporting pour autrui. Ils vous sont essentiels pour le pilotage de votre activité ! En tant que directeur juridique, vous avez une idée précise du temps moyen passé par vos collaborateurs sur un dossier, du nombre de sollicitations de telle business unit par exemple, ce qui vous permet d’adapter vos priorités en conséquence.

Comment collecter les données des KPI ?

Vous savez désormais, pourquoi et pour qui définir vos KPI juridiques, mais une question essentielle subsiste : comment ? Les solutions digitales vont vous permettre de mesurer automatiquement votre activité. Ces outils, comme Hyperlex, fournissent des reportings personnalisés mettant en avant l’état d’avancement de vos projets.

Sans outil digital, il est difficile et chronophage de collecter l’information… Demander à chacun de vos collaborateurs de calculer manuellement le temps passé sur chaque dossier est un process trop fastidieux et douloureux. Imaginez aussi devoir comptabiliser à la main le nombre de contrats répondant à tels critères, sur telle période donnée, dans le but de produire un reporting... à rendre pour hier ! Sinon impossible, pour le moins stressant. Avec une solution numérique, c’est déjà plus envisageable. Hyperlex va vous permettre de suivre votre activité contractuelle tout au long de son cycle de vie en vous fournissant des tableaux de bord et des fonctions d’export sous excel. En quelques clics, vous obtenez des données déjà filtrées et catégorisées. Vous pouvez vous concentrer sur leur analyse..

Vous souhaitez en savoir plus sur notre solution contractuelle ?

Découvrez Hyperlex !

Découvrez comment nous pouvons transformer votre travail au quotidien.