Le métier de Contract Manager a le vent en poupe. L’Ecole Européenne de Contract Management, en duo avec le cabinet e2cm Consulting, ont réalisé un sondage à l’échelle nationale auprès de cette communauté. L’objectif était de mesurer l’évolution des tendances : la présence des Contract Manager français, leurs pratiques quotidiennes, la maturité et les perspectives du Contract Management.

Les résultats complets de l’enquête sont disponibles depuis le début du mois d’avril au sein du Journal du Management Juridique et Réglementaire, la revue pour les services juridiques. Hyperlex, la solution de gestion de contrat pour toute l’entreprise, décrypte pour vous les principaux résultats.

Contract Manager, un terme de plus en plus populaire en France

L’évolution de l’intérêt pour cette recherche

Google Trends, l’outil de Google qui permet de connaître la fréquence à laquelle un terme a été tapé dans le moteur de recherche, nous apprend que depuis 10 ans, les internautes français sont de plus en plus intéressés par le terme de Contract Manager.

source : Google Trends

Mais que se cache-t-il précisément derrière ce terme ?

Une étude réalisée au début de 2020 par l’Ecole Européenne de Contract Management, en duo avec le cabinet e2cm Consulting nous éclaire à ce sujet. Plus de 265 répondants ont permis de cartographier les tendances et les pratiques principales de ce métier.

Les résultats ont été scindés en quatre parties : la présence géographique et la répartition des Contract Managers français, la pratique et la maturité de ce métier, et enfin, ses perspectives.

Partie 1 : présence et répartition des Contract Managers

Présence géographique

Les Contract Managers sont de moins en moins concentrés géographiquement. S’il y a 4 ans, 75% des Contract Managers se situaient en Ile de France, en 2020, il s’agit de 54% d’entre eux. 7,2% des Contract Managers exercent même à l’étranger !

Plus précisément, la majorité des Contract Managers se situe dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et PACA.

Les secteurs d’exercice

Il y a quatre ans, la majorité des contracts manager exerçaient dans l’industrie. Aujourd’hui, il ne s’agit plus que de 24,9 % d’entre eux. Les secteurs de la construction et du génie civil (21,9%), l’IT et les telecom (21,1%), ainsi que l’énergie (21,9%) autrefois plutôt discrets, sont représentés en 2020. Les domaines de la recherche et de la pharmaceutique font quant à eux leur apparition (1,5%). Enfin, les services banques et assurances se maintiennent avec 3,4%.

Les tailles d’entreprises

Le recrutement des Contracts Manager reste très présent au sein des grands groupes : 50,9% des Contract Managers sont présents dans des entreprises de plus de 5 000 personnes. Toutefois, la présence de ce métier progresse au sein des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI).

source : https://www.village-justice.com/articles/revue-management-juridique,374

On constate une multiplication des structures de Contract Management dans les entreprises, soit au sein de la direction générale, soit dans un autre département distinct. Ainsi, un quart de la communauté des Contract Managers se répartit dans des équipes de 2 à 5 personnes, et un cinquième dans des départements de 10 à 50 personnes.

👉 A lire aussi : Contract Manager, définition

Partie 2 : la pratique quotidienne du métier de Contract Manager

L’étude montre que les Contract Managers sont de plus en plus rattachés aux opérationnels. Dans les chiffres, on note qu’il y a 4 ans, 67% des Contract Managers étaient rattachés à la direction juridique, contre 26% en 2020. Ils sont aujourd’hui principalement rattachés à la direction générale ou les achats.

Concernant la formation des Contracts Managers : 43% d’entre eux sont ingénieurs et chefs de projets, et 33% sont juristes. On note également que les acheteurs sont de plus en plus présents. En 2016, on recenserait 51% de juristes et 27% d’opérationnels.

L’engagement des Contract Managers sur le cycle de vie contractuel

Les Contract Managers sont mobilisés sur l’intégralité du cycle de vie contractuel, bien que leur intervention après-vente gagne du terrain. Dans la réalité, ces derniers sont souvent recrutés pour gérer un projet précisément sur cette partie “post-sales” et dans l’urgence.

La partie avant-vente devient plus minoritaire, elle est réservée aux autres professions, comme les commerciaux, les juristes ou les bid managers.

Les outils de prédilection des Contract Managers

On apprend dans l’étude que pour mener à bien leurs missions, les Contract Managers sont en écrasante majorité (79,2%) équipés d’une suite bureautique classique. Fait plutôt surprenant, si l’on prend en compte le fait que les tendances sont à l’automatisation de tâches chronophages grâce à la technologie et notamment l’intelligence artificielle. Plus encore, les outils dédiés à la gestion des cycles contractuels reçoivent des scores encore plus bas qu’en 2016.

Partie 3 : la maturité du Contract Management

Les années d’expérience au global

L’étude révèle que 75% des Contract Managers français ont plus de 10 ans d’expérience. Les raisons données pour expliquer ce chiffre :

  • la fonction est extrêmement pluridisciplinaire
  • les cycles contractuels pilotés sont complexes.
  • les juniors ne sont recrutés que depuis 5 ans environ (on note en revanche un pic de recrutement aujourd’hui).

Les années d’expérience en tant que Contract Manager

28,3 % des Contract Managers ont entre 2 et 5 ans d’expérience exclusivement en Contract Management.

source : https://www.village-justice.com/articles/revue-management-juridique,374

La maturité du métier du point de vue des Contracts Managers

Pour 55,1% des répondants, le métier de Contract Management est en voie de développement, et beaucoup reste à faire.

👉 A lire aussi : Tout ce qu’il faut savoir sur le Contract Management

Partie 4 : perspectives de la fonction de Contract Manager

L’étude montre que, grâce à la pluridisciplinarité de la fonction de Contract Manager, les ponts entre ce métier et d’autres se généralisent de plus en plus. On note qu’un quart des participants n’identifient pas de tremplin de carrière, notamment dans les petites entreprises.

Le salaire des Contract Manager

Sur ce sujet, les nouvelles sont plutôt bonnes ! L’étude révèle notamment que 35,1 % des Contract Manager gagnent entre 50 et 70 000 euros bruts par an (soit + 10 points en 4 ans).

Vous souhaitez en savoir plus sur le Contract Management pour les entreprises ?
Je lis l’article dédié au Contract Management

👉 Voir l’étude complète dans Le Journal du Management Juridique et Réglementaire, la revue pour les services juridiques