Blockchain, aussi appelée “chaîne de blocs” en français est la technologie révolutionnaire sur laquelle repose le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies. Mais au-delà du buzzword, elle révolutionne un certain nombre de secteurs dont la santé, la finance ou le contract management.

Qu’est-ce que la blockchain ?

“Blockchain” est une technologie de transmission d’informations et de stockage sécurisée, transparente et décentralisée – c’est-à-dire qui fonctionne sans intermédiaire, sans organe de contrôle.

Plus précisément, la blockchain est une base de données dont les informations envoyées sont groupées par blocs, d’où son nom. Imaginez par exemple un fichier Excel où chaque cellule contient des informations reliées entre elles par chaînes de blocs – qui seraient les lignes dans notre exemple.

👉 A lire aussi : IA et gestion de contrats, comment ça marche ?

Blockchain, à quoi ça sert ?

La blockchain permet des transferts de données rapides directement de l’émetteur au récepteur. C’est ce que l’on appelle le pair à pair (peer-to-peer en anglais). Cela signifie que l’échange se fait d’un internaute à l’autre sans banque, organisme de crédit ou de contrôle.

Blockchain, comment ça marche ?

Avec la blockchain, chaque opération est enregistrée dans un bloc. L’ensemble des transactions qui ont eu lieu depuis la création de la blockchain est conservé, ainsi que toutes les différentes versions des informations.

La magie de la blockchain ? Quand l’information est partagée, elle l’est simultanément avec tous les utilisateurs.

La blockchain étant sécurisée, toutes les opérations restent toujours traçables et personne ne peut les falsifier.

A noter : les transactions ne sont pas directement reliées à l’identité des parties concernées, mais à leur signature numérique, leurs propres clés chiffrées de bout en bout.

Blockchain et smart contract

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le smart contract n’est pas réellement un contrat, mais plutôt un logiciel. Ce concept a été établi au milieu des années 1990 par le scientifique Nick Szabo. Parce qu’il s’appuie sur la blockchain, les termes et les conditions des exécutions du smart contract sont absolument infalsifiables.

Si l’exécution d’un contrat traditionnel est régie par un cadre juridique, celle du smart contrat est régie par le code informatique. L’exécution d’un smart contract, ne nécessite donc aucune intervention d’un tiers et ne dispose d’aucune autorité juridique.