La Legaltech française n’échappe pas à la théorie du plafond de verre. C’est en tout cas le constat d’Anaïs Person, doctorante, qui a créé le collectif Women In Legaltech et rédige une étude sur la place des femmes dans ce secteur.

Nous sommes allés à sa rencontre afin d’en savoir plus sur le collectif inclusif créé en mai 2020, qui a pour objectif de mettre en valeur les femmes de l’éco-système Legaltech.

Portrait d’Anaïs Person

Le parcours d’Anaïs est extrêmement riche. Diplômée en Droit de la Propriété Intellectuelle et des Affaires Numériques, elle est spécialisée en protection des données personnelles, conformité et éthique de l’IA et des projets d’innovation.

Elle est aussi co-auteure de trois livres, dont un baptisé “Legaltech, digitalisation et collectivités territoriales” (Éditions Territoriales, 2020).

Anaïs est par ailleurs Secrétaire Générale de l’association Privacy Tech, qui a créé avec l’AFNOR un label qui met en lumière les éditeurs de solutions logicielles respectueuses de la vie privée. Elle a créé Women In Legaltech il y a un an.

 

Women in Legaltech, c’est quoi exactement ?

C’est une initiative créée en mai 2020 qui vise à réduire les inégalités dans les domaines du Droit et de la Legaltech, mais aussi dans tous les autres domaines grâce aux outils de la Legaltech.

 

Quel a été le déclencheur de la création de Women in Legaltech ?

L’an dernier, j’ai participé à un bootcamp de développement web full stack. Dans la cohorte, nous étions 26 filles, dont quatre spécialisées en droit ! Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour mettre en avant ces profils. Puis, au cours de ma carrière, je me suis rendue un peu plus compte que le domaine de la Legaltech n’échappe pas aux inégalités.

J’ai découvert en parallèle de tout cela la charte #JamaisSansElles, un mouvement en faveur de la mixité composé par une centaine d’entrepreneurs du numérique, des médias, de l’éducation, de la politique. Le principe est le suivant : si les femmes ne sont pas invitées aux débats et manifestations publiques auxquels les hommes membres du mouvement sont invités, ils refusent d’y participer. J’avais trouvé l’initiative puissante et impactante, et cela m’a inspiré pour créer Women In Legaltech.

 

👉 On vous recommande aussi : état des lieux des Legaltech françaises

 

Quel accueil a reçu Women in Legaltech ?

Nous avons eu un superbe accueil, ce qui est très encourageant. C’était une belle surprise ! Le mouvement est inclusif, et des hommes l’ont rejoint, ce que je trouve à la fois intéressant et très positif. Depuis un an, nous avons, il me semble, réussi à créer un espace de confiance, propice aux partages d’expérience.

Rapidement après le lancement, j’ai été contactée par le Village de la Justice qui m’a proposé d’organiser un webinar pour mettre en lumière les femmes de la Legaltech. J’ai pu faire intervenir des membres du collectif.

Des femmes qui travaillent dans la Legaltech, il y en a beaucoup ! Je souhaite que le collectif les aide à se faire une place dans le secteur.

“Nous avons eu un superbe accueil, ce qui est très encourageant. C’était une belle surprise !”

👉On vous recommande aussi : 6 tendances Legaltech à suivre en 2021

 

Comment faire pour que les femmes occupent une place plus importante dans la Legaltech française ?

Cela passe par leur donner plus de visibilité et créer un espace de confiance. Nous organisons notamment des ateliers dédiés aux retours d’expérience/mentorat, et des ateliers bien-être pour échanger sur des problématiques liées à la vie professionnelle.

D’autre part, je suis actuellement en train de travailler sur une étude sur la place des femmes dans la Legaltech. L’objectif est de savoir qui sont ces femmes qui évoluent dans le l’univers du droit et de la tech et quels postes elles occupent.

Suivez Women In Legaltech sur Twitter et LinkedIn 💪

L’innovation dans le droit vous intéresse ?
C’est un sujet que l’on aborde chaque mois dans notre newsletter !
Je m’inscris à la newsletter Hyperlex

A lire aussi :
Interview Véronique Chapuis : l’intelligence juridique au service de l’entreprise
Interview : la Legaltech, entre opportunités et perspectives
Laetitia Jacquier : le vent de l’innovation juridique
Portrait d’Anne-Béatrice, artiste et juriste, créatrice du blog Legislane