Dans son blog d’actualités juridiques, Anne-Béatrice, mi-juriste, mi-artiste, décrypte des sujets d’actualité liés au droit. Et ses thèmes sont toujours bien choisis !

La blogueuse évoque l’affaire de Britney Spears pour décrypter la notion juridique de la tutelle, ou Kanye West et son album « Donda » pour expliciter les problématiques juridiques liées aux contrats signés avec son label Universal. Anne-Béatrice propose aussi des interviews de YouTubers Legaltech et décrypte leurs chaînes.

Nous sommes partis à sa rencontre afin de lui poser quelques questions sur cette passion qui sort de l’ordinaire !

Bonjour Anne-Béatrice, merci d’avoir accepté cette interview !

Vous avez créé Legislane, un blog dédié à l’actualité dans le domaine du droit, vous rencontrez également les influenceurs de ce domaine, et vous donnez des conseils, astuces pour les étudiants qui évoluent dans ce milieu.

Le but de ce blog est d’initier les lecteurs à la tendance du « Droit 2.0 », une méthode d’enseignement exposée par Monsieur Bruno Dondero. Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste cette méthode ? Et pourquoi vous avez souhaité l’appliquer ?

Cette méthode d’apprentissage du droit consiste à se rendre sur les réseaux sociaux pour étudier le droit d’une manière ludique. Il s’agit d’une manière de rendre les révisions plus attractives et de tisser des liens avec le créateur de contenu qui est l’auteur des supports audiovisuels pédagogiques en droit sur les réseaux sociaux.

J’ai découvert cette technique d’apprentissage à un moment où je ressentais l’envie d’arrêter mes études de droit. Je souhaite l’appliquer pour m’auto-procurer la motivation d’aller au bout de mes études de droit ou de mes travaux juridiques. Cette tendance du droit 2.0 m’a donné envie de continuer mes études jusqu’au Master 2.

En intégrant la formation dirigée par Monsieur Dondero du Centre Audiovisuel des études juridiques de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en première année de Master, cette méthode d’enseignement prenait plus de 50% dans ma manière d’étudier le droit.

Lorsque j’ai constaté que cela m’était bénéfique, j’ai décidé de créer le blog afin d’exposer tous les influenceurs en droit qui proposaient cette méthode d’apprentissage. J’ai pensé que cette découverte allait faciliter la vie des étudiants !

Sur Legislane, vous rédigez des articles sur des sujets variés, comme l’affaire concernant la tutelle de Britney Spears, personnalité publique américaine, pour décrypter la notion juridique de la tutelle aux Etats-Unis, ou encore l’histoire de Nao Babe, une influenceuse qui a créé sa propre marque de faux cils qu’elle met en vente par le biais de sa page Instagram et a été accusée de drop shipping, pour aborder les questions juridiques en droit commercial. Comment sélectionnez-vous les actualités et les sujets à décrypter ?

Je sélectionne les actualités en fonction du taux d’implication que j’observe sur les réseaux sociaux. Si je constate qu’il y a de nombreux internautes qui interagissent sur un sujet d’actualité, je commence à songer à une manière de l’exposer d’un point de vue juridique sur mon blog.

Les sujets à décrypter sont sélectionnés en fonction des demandes que font mes abonnés ou en fonction de l’intérêt que je porte au sujet en question. Je prends également en compte la pertinence du sujet par rapport aux lecteurs. C’est-à-dire que le sujet doit intéresser les lecteurs et leur être utile à la fois.

 

Depuis 2017, vous partez à la rencontre des influenceurs en droit pour décrypter les différentes chaînes YouTube qui abordent ce sujet afin d’aider les professionnels du droit et les étudiants à trouver davantage de contenu juridique. Qu’avez-vous appris de ces influenceurs ? Si vous deviez sélectionner une rencontre parmi toutes celles que vous avez effectuées, laquelle souhaiteriez-vous nous raconter et pourquoi ?

De ces influenceurs, j’ai appris énormément à propos du savoir-faire et du savoir-être dans le secteur juridique, que ce soit dans le cadre des études ou dans le monde du travail.

Chacun d’eux exerce une profession juridique différente, et ils ont un point de vue qui leur est unique.

Damien Briand transmet plusieurs méthodes de mémorisation, Laure-Alice Bouvier met en lumière le droit dans la vie de tous les jours, Bruno Dondero dispense ses cours magistraux sur Facebook et sur Youtube en direct de l’amphithéâtre de l’université, Arthur Sauzé vulgarise les legaltech, Juriswin livre des astuces pour les étudiants, Jurixio est l’encyclopédie juridique sur Youtube, Camille décode est la journaliste juridique par excellence, Geomancis media est la tik tokeuse en droit qui nous enseigne en quelques secondes, Caro et le droit est la pédagogue en droit du travail, Jurismana est le docteur youtubeur en droit public et droit international public.

La liste n’est pas exhaustive, car ils sont plus d’une centaine à exister, mais ceux que j’ai rencontrés sont les pionniers du mouvement Droit 2.0 à mes yeux.

S’il fallait parler d’une seule rencontre, je choisirais celle avec Laure-Alice Bouvier. Parce qu’elle fait souvent une rétrospective d’elle lorsqu’elle était étudiante dans ses lives Instagram afin d’encourager la communauté estudiantine. En même temps, elle arrive également à proposer du contenu pour aider les professionnels de sa génération.

Si sa communauté est immense sur Instagram, je suppose que la raison est le fait qu’elle soit active quotidiennement, et qu’elle soit une créatrice de contenu pour les étudiants en droit et les professionnels du secteur juridique, sans s’abstenir d’aborder les sujets relevant du développement personnel, à destination des étudiants et des professionnels du secteur juridique.

Le fait de la rencontrer m’a permis de comprendre qu’il ne faut pas s’adapter à un conformisme ennuyeux que la société nous dicte dans le secteur juridique.

Vous êtes bénévoles à l’association « juristes d’influence ». Que propose cette association et qu’y faites vous précisément ?

Je suis bénévole à l’association “juristes d’influence”. Cet été, le nom de l’association a changé et elle se nomme “juristes d’avenir”.

L’association a pour objectif de donner l’aspiration à pointer vers l’avenir au niveau des études, de la vie professionnelle et du développement personnel.

Cette association encourage les étudiants à poursuivre les études supérieures, à déconstruire la peur de l’échec, à rapprocher le monde professionnel et celui des étudiants. L’association tend à rendre le droit et ses débouchés plus accessibles à tous.

Je suis co-responsable du pôle relations publiques. C’est-à-dire que je me charge de la mise en relation entre les professionnels du droit et l’association. Cela permet le rapprochement du monde professionnel et des étudiants. La projection vers un avenir professionnel devient plus évidente grâce à eux.

Que peut-on vous souhaiter pour les prochaines années à venir ?

Pour les années à venir, on peut me souhaiter de continuer à m’épanouir dans mes activités personnelles, professionnelles et associatives. Que je puisse arriver à un équilibre parfait entre mon côté juridique et artistique dans tout ce que j’entreprends.

Je tiens à remercier toute l’équipe d’Hyperlex pour l’interview qui m’a permis de mettre en lumière le blog Legislanne !

On vous recommande aussi :